Un tempête ? non … vous croyez …


Les précautions se multiplient, fermez vos fenêtres, vos volets, rangez les objets susceptibles de s’envoler, ne marchez par en bordure de mer, n’allez pas en forêt, ne vous engagez pas dans une voie déjà inondée … en voilà de bons conseils merci.

Ceux qui avaient pensé parit en vélo ce matin pour pique-niquer au Porge, avec parasol glacière et matelas gonflable, vont devoir décaler leurs plans. C’est pas non plus une journée pour faire ses carreaux ou balayer les feuilles.

Le « trop de précaution » qui nourrit le principe éponyme ne fait que banaliser la difficulté des événements à affronter. La même panique pour toutes les manifestations qui touchent le citoyen, de manière collective.

Alors restez simples, factuels …

Ci dessous le bulletin officiel repiqué chez météo-France :

Qualification du phénomène :
Forte tempête hivernale demandant une vigilance particulière. Le phénomène «vagues submersions» associé est susceptible de se produire chaque année ; toutefois cet événement est particulièrement perturbant pour toutes les activités côtières.

Faits nouveaux :
La prévision météorologique est confirmée, et la vigilance orange « vent violent » est étendue à la Charente, au Limousin et à la Dordogne en matinée du vendredi 16 décembre.
A 05h00, des rafales de sud-ouest de 130 à 140 km/h concernent les îles charentaises, des valeurs de 90 km/h à 110 km/h sont relevées dans l’intérieur de la Charente-Maritime, dans les Deux-Sèvres, dans la Vienne et sur le Médoc.

Situation actuelle :
Une perturbation active est arrivée notre région par le nord-ouest. De grosses vagues de secteur ouest concernent déjà une vaste zone s’étendant de l’entrée de Manche au fond du golfe de Gascogne.

Evolution prévue :
L’épisode de vents très forts qui a débuté sur la côte Charentaise et le Poitou progresse rapidement vers les côtes du Médoc, l’intérieur de la Charente-Maritime, avec des rafales atteignant 120 km/h dans l’intérieur des terres et 130 km/h localement 140 km/h sur la côte. Aujourd’hui vendredi 16 décembre en début de journée ces violentes rafales débordent sur la Haute-Vienne et la Creuse avant de toucher vers le milieu de la matinée la Charente, la Corrèze, la Dordogne et le reste de la Gironde. Le reste de l’Aquitaine ainsi que Midi-Pyrénées seront touchés au cours des heures suivantes par de fortes rafales de l’ordre de 80 à 100 km/h, ce qui n’y justifie qu’un niveau de vigilance jaune. Au cours de l’après-midi les rafales de vent d’ouest puis nord-ouest commencent à faiblir par le nord, n’atteignant plus en début d’après-midi que 80 à 90 km/h . Ces rafales ne se maintiennent le soir que sur les côtes et près du relief. L’état de la mer s’aggrave encore sur le golfe de Gascogne avec le fort renforcement des vents de sud-ouest et est à l’origine de très forts déferlements sur le littoral atlantique. Liés aux vents violents, à la baisse de pression et dans une moindre mesure aux très forts déferlements des vagues, le niveau d’eau peut localement approcher de celui des plus hautes marées astronomiques sur les pertuis charentais et l’estuaire de la Gironde au moment de la pleine mer vendredi au matin, coefficient 69. Lors du passage de Xynthia, avec une marée de coefficient 102, ces plus hautes marées astronomiques y avaient été dépassées localement de plus d’un mètre.
* Littoral de la Charente Maritime et de la Gironde :
Période de risque : du vendredi 16 à 5h du matin au vendredi 16 à 10h du matin.
Des très forts déferlements, même en des endroits habituellement abrités, sont attendus, et associés à la surcote peuvent générer des submersions sur les parties basses et vulnérables du littoral, autour de la pleine mer demain matin (vers 8h à la Rochelle, 8h30 au Verdon, 8h55 à Arcachon).

* Informations complémentaires:
Dans une moindre mesure, les départements des Landes et des Pyrénées Atlantiques sont concernées par le phénomène de vagues submersion et sont donc placés en vigilance jaune. Période à risque : en cours jusqu’au vendredi 16 décembre à minuit au moins.
De forts déferlements, même dans des endroits habituellement abrités, seront plus marqués autour des heures de pleine mer et risquent d’engendrer des submersions locales sur les parties exposées du littoral.

Tableau Le radeau de la méduse - Géricault

et un tableau de concordance, Beauforts <-> Km/h :

Force Termes Vitesse en nœuds Vitesse en km/h État de la mer Effets à terre
0 Calme moins de 1 moins de 1 La mer est comme un miroir La fumée monte verticalement
1 Très légère brise 1 à 3 1 à 5 Quelques rides ressemblant à des écailles de poisson, mais sans aucune écume La fumée indique la direction du vent. Les girouettes ne s’orientent pas.
2 Légère brise 4 à 6 6 à 11 Vaguelettes ne déferlant pas On sent le vent sur le visage, les feuilles bougent.
3 Petite brise 7 à 10 12 à 19 Très petites vagues. Les crêtes commencent à déferler. Écume d’aspect vitreux. Parfois quelques moutons épars Les drapeaux flottent bien. Les feuilles sont sans cesse en mouvement.
4 Jolie brise 11 à 15 20 à 28 Petites vagues, de nombreux moutons Les poussières s’envolent, les petites branches plient.
5 Bonne brise 16 à 20 29 à 38 Vagues modérées, moutons, éventuellement embruns Les petits arbres balancent. Les sommets de tous les arbres sont agités.
6 Vent frais 21 à 26 39 à 49 Crêtes d’écume blanches, lames, embruns On entend siffler le vent.
7 Grand vent frais 27 à 33 50 à 61 Trainées d’écume, lames déferlantes Tous les arbres s’agitent.
8 Coup de vent 34 à 40 62 à 74 Tourbillons d’écumes à la crête des lames, trainées d’écume Quelques branches cassent.
9 Fort coup de vent 41 à 47 75 à 88 Lames déferlantes grosses à énormes, visibilité réduite par les embruns Le vent peut endommager les bâtiments.
10 Tempête 48 à 55 89 à 102 Conditions exceptionnelles : Très grosses lames à longue crête en panache. L’écume produite s’agglomère en larges bancs et est soufflée dans le lit du vent en épaisses trainées blanches. Dans son ensemble, la surface des eaux semble blanche. Le déferlement en rouleaux devient intense et brutal. Visibilité réduite Gros dégâts.
11 Violente tempête 56 à 63 103 à 117 Conditions exceptionnelles : Lames exceptionnellement hautes (les navires de petit et moyen tonnage peuvent, par instant, être perdus de vue). La mer est complètement recouverte de bancs d’écume blanche élongés dans la direction du vent. Partout, le bord de la crête des lames est soufflé et donne de la mousse. Visibilité réduite Très gros dégâts.
12 Ouragan ou Bombe météorologique au dessus du 40° parallèle égal ou supérieur à 64 supérieur à 118 Conditions exceptionnelles : L’air est plein d’écume et d’embruns. La mer est entièrement blanche du fait des bancs d’écume dérivants. Visibilité fortement réduite Dégâts très importants.

Source wikipedia

Bonne journée, Bon vent ….

bateau Abeille Flandre dans la tempête

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s